Google+
Google+
Google+
header

Elisabeth Fabre

Comment j’ai fait connaissance avec l’agriculture ?
“ Issue d’une longue lignée d’ingénieurs agronomes ou agricoles et
d’agriculteurs, j’ai grandi dans ce terreau qui m’a fait grandir et m’a conduit naturellement vers des études d’ingénieure Horticole (ENSH). Une maitrise et un DEA ont fini par assouvir ma réelle attirance pour le végétal. ”

Comment j’ai fait de l’agriculture mon métier ?
“ C’était une évidence, la question ne s’est même pas posée, je suivais le chemin tracé par ma famille et mes aïeuls avec une grande fierté, ils avaient été des pionniers… .pour l’agriculture. C’était naturel de continuer le sillon.
Accompagner la mutation de la production céréalière, assurer la diffusion des résultats vers les agriculteurs, dès les années 1978 au sein d’un institut de recherche appliquée (ITCF, ARVALIS) et ce pendant 35 ans a été une source de grandes satisfactions et de joies multiples. ”

Pourquoi j’ai envie de parler de l’agriculture, telle que je la connais ?
“ J’aime l’agriculture ! j’aime les agriculteurs ! je suis agricultrice sur les terres familiales, pour moi une façon de rester active, de produire , ainsi de contribuer modestement à notre alimentation et de valoriser cette profession.
La société a perdu de vue l’agriculture, parce que la société a évolué, parce que le monde agricole a beaucoup progressé. Cette distanciation qui s’est installée insidieusement entre notre monde agricole et la société a laissé le champ libre à d’autres voix dont l’influence servait d’autres enjeux. Aujourd’hui le dialogue vers nos concitoyens est nécessaire, important, primordial pour les rassurer. C’est ce que j’ai essayé de faire à Passion Céréales durant les dernières années de ma carrière professionnelle et que je veux poursuivre pour Passion Céréales et avec Resonnances. ”