Google+
Google+
Google+
header

Rubrique Économie

L’agriculture, un modèle d’économie collaborative ?

En 2015, l’ère est au partage : on partage son appartement, ses trajets en voiture, son open space, ses outils de bricolage…

Face à une crise qui perdure et compte tenu de l’évolution des mentalités les Français découvrent une nouvelle façon de travailler et de consommer. Mais ce qu’on nous présente comme un nouveau modèle économique, l’est-il vraiment?

Toujours porteuse d’innovation, l’agriculture (…)

Les céréales, ça rapporte du blé ?

Dans la vie, on récolte ce que l’on sème. Mais quand on est agriculteur céréalier, comment les graines que l’on sème se transforment-elles en espèces sonnantes et trébuchantes ?

L’équation est simple : le revenu du céréalier = (prix de vente – prix de revient)*rendement. Facile mais … en octobre, quand on met les graines en terre, presque toutes les données de (…)

Augmenter les rendements, c’est forcément renoncer à la qualité?

Face à une population en constante augmentation, la production agricole doit être à la hauteur.

Pour nourrir tout ce monde, il n’y a pas 36 solutions, il faut augmenter les rendements. Car d’après les spécialistes l’augmentation de la production agricole dans les pays en voie de développement (là où la démographie progresse le plus) ne suffira pas, notamment parce (…)

C’est quoi les vraies conséquences d’une mauvaise récolte?

Chaque année, les accidents météorologiques que subissent les cultures font la Une des journaux : orages de grêle dans le sud de la France, inondations en Asie, typhons en Amérique latine, sécheresses en Australie ou en Russie… Mais finalement, une mauvaise récolte, est-ce si dramatique que ça ?

Contrairement aux idées reçues, si la productivité agricole est de plus en plus (…)

Notre rayonnement agricole est-il aussi grand que notre rayonnement culturel?

Si la France est encore aujourd’hui la 1ère destination touristique mondiale, c’est parce que notre pays jouit d’un rayonnement culturel exceptionnel dans le monde entier. Mais son agriculture profite-t-elle d’un rayonnement aussi important?

La France est l’un des rares pays dans le monde à posséder un patrimoine culinaire aussi attractif que son patrimoine historique et artistique. La tour Eiffel, la Joconde (…)

Quel rôle l’agriculture joue-t-elle dans l’aménagement du territoire?

En France, l’agriculture, c’est d’abord une activité qui prend de la place : elle occupe en effet plus de la moitié du territoire français en superficie soit environ 29 millions d’hectares.

Mais en plus de ces terres exploitées et productives, c’est tout le secteur rural qui est dynamisé. En effet, si les agriculteurs vivent du fruit de leur travail, l’agriculture fait aussi (…)

Est-ce que l’agriculture fait aussi partie de notre économie?

Et oui, au même titre que l’industrie et le commerce, l’agriculture est un acteur économique français à part entière. Mais quel rôle joue-t-elle exactement?
Tout d’abord, alors qu’aujourd’hui en France, les chiffres du chômage ne cessent de nous préoccuper, le secteur agricole et agro-alimentaire est un employeur dynamique qui propose des postes diversifiés et… non délocalisables par définition!
D’autre part, contrairement à (…)

En France, la déforestation est-elle un problème?

Quand on parle de déforestation, on pense tout de suite à l’Amazonie, dont la forêt est défrichée pour exploiter le bois et gagner des terres agricoles. Mais en France, est-ce que nos forêts aussi sont en danger?
Eh bien non, c’est même le contraire : les terres agricoles se réduisent alors que les surfaces forestières elles, ne cessent de progresser depuis (…)

L’agriculture va-t-elle manquer de terres?

Aujourd’hui, les villes, les infrastructures (routes, voies ferrées, aéroports…) et les forêts gagnent toujours plus de terrain. Si cela continue à ce rythme, restera-t-il assez de place pour l’agriculture?
C’est un fait : en France, tous les dix ans, l’équivalent de la surface agricole* d’un département est « mangé » par l’urbanisation : habitat, zones industrielles, routes, infrastructures… Souvent au détriment (…)