Google+
Google+
Google+
header

Rubrique Environnement

Le ver est-il dans le pré ?

Quand ils sont dans le fruit les « vers », qui sont en réalité des larves d’insectes, sont des nuisibles. Contrairement aux « vers de terre » qui sont de précieux auxiliaires de l’agriculture. Aujourd’hui, le blog de l’agriculture expliquée par ceux qui la connaissent lève le voile sur la véritable relation qui unit ces invertébrés et les paysans.

Politesse oblige, (…)

La France, une zone protégée ?

Feu notre passé de chasseur-cueilleur vivant dans d’inhospitalières grottes humides. La conquête du territoire par l’homme commença réellement le jour où nous sommes devenus de fiers cultivateurs. Hé oui, si de tous temps, notre priorité a été de se sustenter à notre faim, depuis le jour où nous avons maitrisé les végétaux et élevé les animaux, un bras de fer (…)

Pourquoi les haies font-elles leur come-back?

Haies ou pas haies, that is the question. Entre 1960 et 1980, une mesure, à elle seule, a redessiné le paysage rural et bousculé des habitudes ancestrales : le remembrement. Instaurée en 1941 mais réellement appliquée des années plus tard, cette disposition avait pour but de regrouper des terres en un seul tenant pour faciliter leur exploitation. Le coup fut (…)

Agriculture et climat font-ils bon ménage?

Fonte des glaces, montée des eaux, Cop 21, le réchauffement climatique est aujourd’hui un problème bien réel aux conséquences de plus en plus préoccupantes. Comme tous les acteurs économiques, l’agriculture est elle aussi amenée à réfléchir à son impact sur la planète.

Alors, l’agriculture participe-t-elle au réchauffement climatique? Est-elle par ailleurs l’une des solutions à cet enjeu climatique?

Derrière le changement climatique, se (…)

Les sols agricoles risquent-ils le burn out?

Dans une société où la productivité est sur valorisée, prendre un peu de repos s’avère de plus en plus compliqué. C’est également vrai dans le domaine agricole, où aujourd’hui plus que jamais, il faut produire plus pour nourrir plus. Car la démographie mondiale étant ce qu’elle est, les bouches à nourrir sont de plus en plus nombreuses.

Alors il n’y a (…)

Un territoire aussi diversifié que la France, c’est vraiment un cadeau ?

C’est bien connu, la géographie de notre hexagone national est tout sauf monotone.
Entre les falaises bretonnes, le maquis corse, les calanques marseillaises et les volcans auvergnats, notre pays peut se vanter de posséder une diversité exceptionnelle de sols, de reliefs et de climats à la charnière des tendances océaniques dans le Nord et l’Ouest, semi-continentale dans l’Est et méditerranéenne dans (…)

Les espaces verts le long des rivières appartiennent-ils aux agriculteurs?

À qui appartiennent ces larges bandes non cultivées qui longent nos rivières et à quoi servent-elles?

Pour commencer, elles ont un nom : les bandes enherbées.
Ces zones non cultivées d’au moins 5 mètres (*) sont obligatoires sur une bonne partie du territoire français. Ces dispositifs agro-paysagers jouent un rôle de corridor biologique qui présente des avantages environnementaux indiscutables notamment pour (…)

Le tri sélectif, ça concerne aussi les agriculteurs?

L’agriculture, comme bon nombre d’activités économiques, génère des déchets professionnels : sacs vides d’engrais ou de semences, bâches plastiques, pneumatiques usagés, emballages vides de produits phytosanitaires, ficelles… Heureusement pour l’environnement, les agriculteurs gèrent aussi bien le tri de leurs déchets que leurs exploitations : avec rigueur, professionnalisme et organisation.

En 2001, de façon volontaire, ils ont pris une part active à la mise (…)

Les champs en fleurs, c’est du bio ou des terres au repos?

On a tous croisé au détour d’une ballade champêtre, ces champs en fleurs qui dénotent avec les parcelles environnantes. S’agit-il de terres en friches qui profitent de congés bien mérités pour produire demain un meilleur rendement?
Tout d’abord une chose est sûre, ce n’est pas du bio ! Quels que soient leurs modes de production, les agriculteurs ne peuvent pas se permettre (…)

Les insecticides, c’est automatique ?

Non, les insecticides ce n’est pas automatique, mais souvent utile. Aujourd’hui, si agriculteurs, écologistes et consommateurs sont tous d’accord pour réduire et contrôler leur usage, certains insectes ne l’entendent pas de cette oreille.
Quand des cultures sont mises en danger par une attaque d’insectes particulièrement nuisibles, l’agriculteur se doit de les protéger, pour maintenir la production (en quantité et en qualité) (…)